10 déc. 2013

L'estime de soi




Edit : si vous voulez de la lecture sur le sujet, un article plutôt
intéressant :


Sinon, Psychologies y a accordé tout une catégorie,


46 commentaires:

  1. Aie, aie, aie, c'est tellement vrai, mais tellement dur à mettre en œuvre !!!

    RépondreSupprimer
  2. Tu as réussi à mettre les mots sur cette *censurée*. (j'avais une prof qui nous disait de nous réveiller en nous disant "le monde a de la chance de m'avoir", elle avait ptetre raison :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui l'auto persuasion ça peut fonctionner !

      Supprimer
    2. Et viva Coué ! ;)

      Supprimer
    3. Bonne idée, je vais essayer avec le "le monde a de la chance de m'avoir". Merci ^^

      Supprimer
  3. Wouahou, tu ne t'attaques pas à des sujets faciles toi :)
    Mais tu y arrives plutôt bien je trouve, c'est plein de bonne choses ! Continue comme ça !

    RépondreSupprimer
  4. Une autre piste, peut-être..? http://4.bp.blogspot.com/-7CB742b3oOY/Up90VL8bNhI/AAAAAAAAA-w/BccJkZE55cU/s1600/Accept-ants+Tumblr.jpg

    RépondreSupprimer
  5. Ça fait un petit temps que j'ai décidé que je m'aimais. Et bien c'est fou le nombre de porte qui s'ouvrent à soit d'un coup ! Plein de choix qui paraissent au prime abord difficile (se lever, s'habiller, trouver un boulot...) deviennent ridicule et du coup simple. Evidemment, ça me rend pas parfaite (loin de là), mais "rayonnante" comme dirait un pote, par conséquent avenante. Et sur de moi. ;)
    Merci pour cette page et tes autres articles. J'aime beaucoup te lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est difficile de prendre cette décision. Moi je n'y suis pas arrivée. À la place, j'ai décidé que je me ferais du bien.
      C'est pas facile non plus et je n'y arrive pas tous les jours, j'ai encore quelques automatismes qui me bloquent dans la vie... mais globalement ça va mieux :)

      Supprimer
  6. C'est toujours avec beaucoup de plaisir que je lis tes notes. Aborder des sujets sérieux tout en restant agréable à lire, quel talent : )

    RépondreSupprimer
  7. Comme Miss HD, en décidant cette année d'accepter mes défauts et surtout de ne plus minimiser mes atouts , j'ai pu avancer. J'ai pu réussir à me redonner une hygiène de vie correcte (car je m'aime donc je prends soin de moi pour pouvoir avancer au mieux), j'ai retrouvé un rythme de sommeil normal (même si je sais qu'en mettant le réveil à 9h je ne serais pas au travail avant 11h, mais au moins, je me lève à mon rythme, je petit déjeune, bref, je sais que mon organisme ne se réveille pas en un claquement de doigt donc je le respecte et m'adapte)

    Mettre enfin un nom sur mon TDAH m'a aussi beaucoup aidé car je sais ce que je peux combattre, et comment. Mais je n'y arrive pas toujours. Des choses qui paraissent simples à la plupart des gens sont un vrai combat pour moi, et là c'est une période difficile car on m'a enlevé la béquille qui me permettait d'avancer au mieux. Mais je me laisse pas faire, je vais retrouver une béquille.

    Mais les échecs, je le ai collectionné, et l'estime de soi pas très haute, je connais bien. Ca revient parfois, trop souvent encore. Mais je pense à mes objectifs, courts ou longs, je pense à la lumière et au soleil, je pense que je m'en sors pas si mal, et je m'accroche à mon optimisme un peu naïf, et en me retournant, je me rend compte qu'il m'a permis de faire pas mal de chemin, et pas mal de choses que beaucoup balayait d'un geste de la main en disant que ça n'était "pas possible".

    "I don't mind falling down and try again", ça pourrait être mon motto. Je suis plus familère des échecs que des réussites, et ça pèse, mais bon. Maintenant, j'ai décidé que je m'aimais, alors ça va, je vais faire de mon mieux, 'cause life's too short!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a tous notre lots d'échecs, heureusement ! Ils font partie de nous, au même titre que les réussites :)
      Il ne faut pas en avoir honte. Certains me ricanent toujours au nez quand je dis que j'ai passé mon permis de conduire trois fois (bah oui...) et je me sens toujours obligée d'expliquer pourquoi on ne me l'a pas donné (le pire, c'est que j'avais VRAIMENT des circonstances atténuantes...).
      Donc quelque part, je n'arrive pas à vraiment assumer ces échecs. Et, fait rigolo, je ne sais pas si c'est lié mais ça fait 7/8 ans que je n'ai pas conduit, et plus le temps passe, plus j'ai une peur bleue de la conduite (et plus mon objectif de reconduire un jour s'éloigne...)

      Supprimer
  8. La question de l'exploitation du mal-être pour nous vendre des trucs est intéressante.:)
    Sur l'estime de soi, est ce qu'on ne peut pas aussi considérer que c'est en plus une série de préjugés sur soi-même?
    En plus d'un comparaison avec un idéal, il y a un biais dans la vision de soi qui provient du vécu.
    Par exemple : quelqu'un à qui on aura dit toute son enfance qu'il est nul, quoi qu'il fasse il risque de se trouver nul.
    Sans avoir un idéal très élevé, il ne voit simplement pas ce qu'il fait de bien. Il ne se voit pas comme il est, il se "préjuge". Il peut même attribuer ses réussites à des facteurs extérieurs plutôt qu'à lui-même.
    En plus de ne pas se comparer à un idéal inatteignable, on peut peut-être aussi se demander : "d'où me vient cette opinion de moi-même?" et peut-être à partir de là ré-apprendre à se connaitre au-dela ce ces préjugés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui bien sur... tout ça est en étroite corrélation avec l'éducation reçue, ainsi que les valeurs/traditions familiales.

      Supprimer
    2. Et que conseilles-tu pour cette personne à qui on a dit qu'elle était nulle, qu'elle est consciente que ce n'est pas de son fait mais qui ressens au fond d'elle un espèce de blocage qui l'empêche de détruire ces préjugés? Elle essaye de faire ce qu'il faut pour se"soigner"( depuis des années) mais je ne sais parfois plus comment la rassurer ou lui démontrer sa force..

      Supprimer
    3. Lui rappeler toute les choses qu'elle a entrepris avec courage et qui ont été une réussite. Du rabâchage, au même titre que ce qu'on lui a fait subir. Et lui montrer grâce à ces arguments, qu'elle peut prouver à ces personnes combien elle est capable d'être plus forte que leur cynisme! Car ce cynisme, ces personnes qui ont su lui dire combien elle était faible (ce qui n'est rien d'autre que du mépris, si je suis bien l'histoire que tu conte) , en les analysant bien, ce sont eux les faibles. A quelle degré de bonheur peut-t'on être quand l'on affirme des choses pareil, injustement? Et sommes-nous vraiment obligé d'écouté des personnes qui n'ont eux même pas réussi a trouver une voix de paix et de bonheur personnel?
      Bien sur que non..
      Dis lui que chaque humain est une goutte d'eau, si insignifiante mais si essentielle à la fois. Car il suffit d'une seule goutte pour que tout change. Elle est cette goutte. Tu es cette goutte. Et nous sommes l'océan..
      Courage et force à toi guérisseur

      Supprimer
  9. Sujet difficile, mais très bien traité.

    RépondreSupprimer
  10. J'adore ton article !! Un pure de bonheur de te lire au travers de ces illustrations et tellement de choses vraies que tu dénonce! il faut s'accepter tel qu'on est avec nos défauts et nos qualités: certains dirons que c'est plus facile à dire qu'a faire! je pense qu'il faut prendre le temps d'effectuer un travail sur soi pour bien se connaitre, ça permets de mieux s'accepter!
    Bisous
    Vanessa
    http://lironsdelle.wordpress.com

    RépondreSupprimer
  11. belles illustrations, super sujet
    et c'est malheureux à dire, mais je me vois traits pour traits dans ce que tu viens de traiter
    car j'ai perdu cette estime/confiance de moi depuis que l'on a abusé de ma gentillesse et
    que certains ont pris un mal à plaisir de me torturer moralement ou en blessant mes proches
    comme mes enfants. Bref... je ne sais pas si un jour je retrouverais cette confiance, ou bien si
    j'en ai déjà eu une un jour, je me demande...

    merci pour ce beau travail

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour et bravo pour cette magnifique illustration ! Je viens également de traiter un sujet très proche (la différence entre estime de soi et confiance en soi : http://bit.ly/IOVdMT) et je cherchais comment expliquer les choses de façon aussi simple... mais je n'ai pas votre talent.
    Encore bravo et vivement le prochain sujet !

    RépondreSupprimer
  13. ELLE POURRAIT NOUS VENDRE DU PÂTE (et même du végétarien, je ne suis pas sectaire). On serait tous si heureux avec nos petites tartines.

    RépondreSupprimer
  14. Bravo pour expliquer quelque chose qui semble si compliqué, aux jeunes comme nous à qui il est répété : ai confiance en toi, sans même savoir de quoi il s'agit vraiment. Je pense que le plus difficile à affronter, c'est les autres, le mal, le bien qu'ils nous font, l'opinion qu'ils ont de nous, d'eux même, ou celle qu'ils nous amènent à avoir lorsqu'on les regarde. Difficile de se considérer comme le seul sujet à qui accorder de l'importance, lorsque le bonheur semble ailleurs, et venu d'ailleurs...

    RépondreSupprimer
  15. Merci en ce moment ma confiance et mon estime en moi ne sont pas des plus hautes (même si je travaille dessus). ça fait du bien des piqûres de rappel de temps en temps ... que ce n'est pas une fatalité mais nous qui nous mettons parfois des objectifs trop hauts à atteindre dans la précipitation (ben oui sinon c'est pas drôle hein) et que ça ça se travaille, qu'il faut apprendre à être patient et à connaître nos capacités et nos besoins.

    Merci
    Leasel

    RépondreSupprimer
  16. "A qui profite le crime ?", hein ? A tous les marchands de bonheur, pardi :) (le principe même de la pub, d'ailleurs, c'est de névroser les gens pour qu'ils tentent de noyer leur mal-être dans la consommation. Ça marche assez bien, du moins tant qu'on n'est pas conscient du truc.)

    Bref. Elle est bien, ta BD. :)

    RépondreSupprimer
  17. Super bouquin sur le sujet: Imparfaits, libres et heureux( Christophe André) !!!

    RépondreSupprimer
  18. Merci Timtimsia pour ce parfait résumé et cette ouverture magnifique ! Donc si je comprend bien la boucle est bouclée : quelle solution y apporter ???
    J'ai, pour ma part, opté pour une culture créative qui vise à choisir notre façon d'évoluer ici. Et il m'importe beaucoup de créer du lien avec d'autres pour initier une création (rencontre, partage, expression,...)
    Je suis très heureuse de retrouver ici cette volonté de partage d'une réflexion importante sur notre vision du monde. Merci !

    RépondreSupprimer
  19. Bel article ! Je me retrouve un peu dans cet auto-dépréciation.. Et c'est pas bien évident d'en sortir quand les proches ne sont pas du coup concernés...
    En tout cas merci de partager tes réflexions !

    RépondreSupprimer
  20. Super article, merci.
    Les problèmes d'estime de soi résultent souvent d'une différence entre cet idéal "je devrais être comme ça" et une croyance négative "je ne peux pas / mérite pas / suis incapable de ...".
    Ces croyances sont souvent inconscientes, et c'est ça le problème, elles nous poursuivent et nous conditionnent même (et surtout) si on n'en a pas conscience.
    Cet article est donc une occasion de se poser la question : quelles sont mes croyances limitantes, pour commencer à les renverser.

    RépondreSupprimer
  21. Muchas gracias! Comprendo el francés aunque no lo hablo. Me ha parecido muy clara la exposición.

    RépondreSupprimer
  22. http://www.la-psychologie.com/estime-de-soi.htm

    RépondreSupprimer
  23. http://www.youtube.com/watch?v=Lue0pFQ4fSY

    RépondreSupprimer
  24. Je pense que l'estime de soi est un peu basé sur les personnes qui nous entourent. Par exemple, si l'on côtoie des personnes qui font du sport et qui sont en pleine forme, ça va évidement nous donner envie d'être comme eux. Mais le problème c'est qu'aujourd'hui cet effet et très accentué : avec Facebook, il est facile de se "venter" : tous le monde met des photos de lui quand il est en vacance, quand il passe un bonne soirée avec des amis... Mais bien sur par quand il est tout seul chez lui sans personne et qu'il se fait c**** ! On a donc l'impression que tout le monde est super "cool" et fait tout le temps des trucs "cool", et à côté on se trouve nul et notre vie sans intérêt. Pour la société de consommation c'est parfais : ça nous donne envie de voyager pour nous aussi mettre de belle photo de plage de sable blanc, ou de nous entrain de faire du saut en parachute ! Et puis bien sur il y a la publicité, les clips et les films. Ce sont tous des personnes physiquement avantagés, mis sous leur meilleur profil (maquillé, retouché..) et qui vivent des supers moments et qui on l'air tellement heureux ! Donc bon, au bout d'un moment, même si on c'est bien que c'est "faux" tout ça, ça nous donne envie d'être riche aussi, envie d'être beau, envie d'être apprécié de tous le monde... Et on se fixe donc des idéaux inatteignable...
    Mais si on y réfléchi bien, ce n'est pas d'acheter des tas de produits de beauté, d'habits et de dépenser son argents à sortir qui va nous rendre plus heureux... Le bonheur se trouve dans des choses beaucoup plus simple, et bien souvent gratuite : rencontrer un personne vrais et sincère, vivre simplement, en faisant beaucoup moins d'activité mais en étant aussi moins stressé et en profitant de chaque journée et de chaque instant de notre vie

    RépondreSupprimer
  25. Je pense que l'estime de soi est un peu basé sur les personnes qui nous entourent. Par exemple, si l'on côtoie des personnes qui font du sport et qui sont en pleine forme, ça va évidement nous donner envie d'être comme eux. Mais le problème c'est qu'aujourd'hui cet effet et très accentué : avec Facebook, il est facile de se "venter" : tous le monde met des photos de lui quand il est en vacance, quand il passe un bonne soirée avec des amis... Mais bien sur par quand il est tout seul chez lui sans personne et qu'il se fait c**** ! On a donc l'impression que tout le monde est super "cool" et fait tout le temps des trucs "cool", et à côté on se trouve nul et notre vie sans intérêt. Pour la société de consommation c'est parfais : ça nous donne envie de voyager pour nous aussi mettre de belle photo de plage de sable blanc, ou de nous entrain de faire du saut en parachute ! Et puis bien sur il y a la publicité, les clips et les films. Ce sont tous des personnes physiquement avantagés, mis sous leur meilleur profil (maquillé, retouché..) et qui vivent des supers moments et qui on l'air tellement heureux ! Donc bon, au bout d'un moment, même si on c'est bien que c'est "faux" tout ça, ça nous donne envie d'être riche aussi, envie d'être beau, envie d'être apprécié de tous le monde... Et on se fixe donc des idéaux inatteignable...
    Mais si on y réfléchi bien, ce n'est pas d'acheter des tas de produits de beauté, d'habits et de dépenser son argents à sortir qui va nous rendre plus heureux... Le bonheur se trouve dans des choses beaucoup plus simple, et bien souvent gratuite : rencontrer un personne vrais et sincère, vivre simplement, en faisant beaucoup moins d'activité mais en étant aussi moins stressé et en profitant de chaque journée et de chaque instant de notre vie

    RépondreSupprimer
  26. Aie ! Je suis en plein dedans, en ce moment j'me sens hyper nulle !

    RépondreSupprimer
  27. Je trouve ça génial d'avoir fait un article comme celui-ci. Partager son point de vue et son expérience ça invite les gens à se confier et à partager leur propre expérience sur ce thème-là, car comme tu l'as dit on passe TOUS par là et on a donc tous quelquechose à raconter.

    Je me suis moi-même retrouver dans ce que tu as énoncé, mais depuis j'ai fait un énorme chemin et je suis fier de ce que j'ai pu accomplir depuis ce temps-là, et à l'occasion j'essaie d'aider les êtres qui sont chèrs pour moi quand ils doutent de leurs capacitées et je n'hésite pas à leur rappeler à quel point ils sont géniaux.

    Bref j'ai fait du chemin et c'était aussi grâce à des rencontres ou des oeuvres publiées comme celle-ci que tu as partagée avec nous. Il y a un livre qui m'a particulièrement aidé, qui m'a permis d'assembler toutes les briques sur le dévellopement de soi que j'avais amasser jusque la et qui m'as fait aller encore plus loin.

    Si tu ne le connais pas je te le conseille vivement: "L'homme qui voulait être heureux" de Laurent GOUNELLE
    http://www.laurentgounelle.com/index.php/livres/l-homme-qui-voulait-etre-heureux

    il a écrit d'autres livres que je prévois d'acheter en espérant qu'ils m'apportent la même expérience que celle que j'ai vécu avec celui-ci.

    Il faut persévérer mais savoir prendre du recul aussi par moments,

    Bisous et merci pour ton article.

    RépondreSupprimer
  28. Ouai, fin, c'est rien d'autre que le portrait d'un looser

    RépondreSupprimer
  29. Post qui buzz : estime de soi qui remonte en flèche ! Non ?

    RépondreSupprimer
  30. http://www.youtube.com/watch?v=OmB5nXSm4y8

    RépondreSupprimer
  31. Un petit logigramme illustré sur les cercles vertueux et vicieux? Coucher sur le papier les processus du bien et du mal-être? Ne serait-ce pas là la prochaine étape de ton travail remarquable? En tous cas, bravo!

    RépondreSupprimer
  32. le regard en soi passe avant le regard des autres. S'aimer, s'entendre, s'accepter est le début de l'estime de soi. vous êtes merveilleux mais....chut....on ne le sait pas....

    RépondreSupprimer
  33. LE TEMPS EST DE VOUS RE-CRÉER UN VOUS-MÊME NOUVEAU ! ❤ VOUS ÊTES LE CRÉATEUR DE VOTRE RÉALITÉ, DONC SI LES CHOSES NE VONT PAS LA FAÇON DONT VOUS LE DÉSIREZ, VOUS POUVEZ COMMENCER DÈS MAINTENANT ET CHANGER TOUT CELA ! ❤ N'OUBLIEZ PAS VOTRE POUVOIR CRÉATEUR POUR VOUS GUIDER VERS OÙ VOUS DÉSIREZ ÊTRE ! <3

    RépondreSupprimer
  34. Approche très claire, percutante et pleine d'humour! J'aime beaucoup! Bravo pour cette réflexion!

    RépondreSupprimer

Lâche ton com' et deviens le roi de la récré !