13 mars 2014

Esclave de ses émotions.


57 commentaires:

  1. Belle note très juste et t'en fait pas: tu es juste VRAIE c'est tout ;-) ceux qui maîtrisent tout j'admire aussi (surtout pour la colère impulsive je suis!) mais ils ne sont pas plus heureux, juste "mieux vu" en société et tu es au-dessus de tout ça (ou tu essaies de l'être!). Par contre craignos pour toi à la ménopause comment ça va être: les femmes deviennent sensibles x10! (vu chez ma tante qui pleurais presque jamais la musique de la pub Herta ça l'émeu maintenant!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lucie :) Je ne sais pas si je suis vraie en fait, je suis certainement plus spontanée que la moyenne je pense ! (et pareil, pour la colère, je maudis mon impulsivité)
      Héhé pour la ménopause tu m'étonnes, je sais pas ce que ça va donner, j'ai un peu peur j'avoue ! ^^J'ai pas hâte d'y être :/

      Supprimer
    2. Je me suis tellement reconnue que j'en ai pleuré et ri. Et je suis entourée de gens importants. J'ai pas osé regarder s'ils me regardaient interloqués ou pas.

      Supprimer
  2. Hey mais tu es exactement comme moi, hypersensible!
    J'ai souvent envie que mon hypersensibilité disparaisse parce que ça peut sérieusement me pourrir la vie (le labyrinthe de pan m'a fait être déprimée et faire des cauchemars pendant une semaine) mais y'a aussi plein d'avantage, que tu trouveras dans ce charmant article de madmoizelle qui m'a fait me sentir moins seule http://www.madmoizelle.com/hypersensible-temoignage-129921.
    Mais moi, je trouve que le fait d'avoir ce bonheur et cette sensation immense et inégalable quand je regarde le seigneur des anneaux ou quand j'écoute pink floyd, ça vaut bien tout les galères du quotidien. Quand même quoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est ça oui :) Quand j'avais lu cet article je m'y étais beaucoup reconnue ! Merci ! (et effectivement, j'ai l'impression de vivre tout très intensément, ça me fait des expériences inoubliables, c'est surement pour ça que les choses que j'aime tournent parfois à l'obsession !)

      Supprimer
    2. J'ai été diagnostiquée hypersensible aussi xD Mais maintenant j'arrive à gérer les émotions en public mais j'explose en privé.
      Le gros avantage de l'hypersensibilité, c'est qu'on voit mieux, on entend mieux et on sent mieux! Dans mon cas c'est l'odorat qui est à fond, à tel point qu'on me surnomme "le clébard" lol. Si seulement j'avais su cultiver ça, je pourrais être payée à renifler des trucs !! ^^

      Haha, bonne journée!!

      Supprimer
    3. Haha Eylau XD
      Tu aurais pu être The Sentinel ! <3

      Supprimer
  3. Je suis pareil... Plus les années passent, plus je suis émotive. Le dernier disney, j'ai eu un mal de fou à retenir mes larmes, et j'y suis même pas arrivé en fait. Le pire, c'est que j'approche de la trentaine, du coup, j'évite vachement plus le cinéma aussi. J'ai envie de laisser couler mes émotions sans me retenir. Est-ce que c'est vraiment de toujours les retenir en plus ?

    On pourrait aussi se demander pourquoi on se retiens ou on apprends à ne pas montrer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il parait que ça ne va pas en s'arrangeant ;)
      Je trouve ça triste d'avoir honte de nous même :/ J'adore le cinéma, ça me coute vraiment d'y aller moins...
      Mais bon, par exemple, y aller avec des gens que je connais à peine, j'oublie, c'est quasi impossible pour moi, ou alors je passe une très très mauvaise séance (donc quand je suis seule, c'est pareil, je ne suis QU'AVEC des gens que je ne connais pas...) :/

      Supprimer
    2. Oui, c'est sur c'est triste, surtout qu'on fond, on ne fait rien de mal au contraire. Un film est généralement là pour créer des émotions chez le spectateur : mais quand ça marche, celui-ci doit rester de marbre pour faire bonne figure. Je trouve ça dommage :/

      Du coup je fais pareil, j'évite le cinéma et je reste chez moi parce que là, je peux me lâcher et pleurer devant des films, voir même des dessins animés, sans qu'on ne me rabaisse...

      Supprimer
  4. J'aime tant cette note ! Elle me parle à plusieurs égards et c'est juste agréable de voir que tu arrives à poser les mots sur quelque chose qu'on ne parvient pas toujours à exprimer. Je ne pense pas que ce soit une preuve d'immaturité. Peut-être même pas de maturité, qui sait ? Selon moi, être conscient de ses émotions et savoir les exprimer est effectivement une force, comme tu le soulignes si justement. Actuellement, trop de parents, de proches, d'amis, voire de connaissances, nous rabâchent à longueur de journée qu'il faut se contrôler, être capable de garder certaines choses pour soi. Bon, je ne suis pas non plus pour l'étalage d'émotions constant et sans retenue, mais je trouve ça... libérateur de simplement pouvoir exprimer les choses. Tu n'as pas à avoir, Laetitia. Tes émotions te rendent d'autant plus belles et vraies. Et, au fond, qui ça gêne de voir quelqu'un pleurer ou se mettre en colère ou rire aux éclats à part les imbéciles ?

    Merci encore pour cette note ~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas à avoir honte*. Désolée pour l'oublie.

      Supprimer
    2. Oui, en revanche, j'apprends à mettre des mots sur ce que je ressens (et ce blog m'y aide beaucoup), c'est pas facile mais ça aide !

      Supprimer
  5. Je pense que tu ne devrais pas t'en faire (et continuer d'aller au cinéma). Franchement, tu montres tes émotions, et alors ?

    Perso, quand je suis vraiment en colère, je me met à pleurer. Pourquoi pleurer, et pas hurler ou frapper ? Je ne sais pas, un trop plein d'émotion. Au cinéma, je pleure souvent, malgré le fait que mes amis se fichent de moi. Toujours au cinéma, personne ne s'empêche de rire aux éclats (je suis dans une bande avec un mec assez expressif de ce côté ^^).

    Quoi qu'il en soit, n'ai jamais honte de montrer tes émotions. Et puis tu finirais par exploser à force de te retenir ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai appris ça aujourd'hui ! Il faut écouter les signaux qui viennent en amont (moi souvent, j'ai l'impression que l'émotion me tombe dessus sans prévenir, tout simplement parce que je ne m'écoute pas),
      et distiller l'émotion petit à petit, sans fermer la vanne. Sinon c'est l'explosion garantie (et la crise d'hystérie qui va avec et qui peut être vraiment destructrice...)

      Supprimer
  6. Alors ça c'est terrible de ne plus aller au cinéma juste parce que tu ne peux pas contrôler tes émotions. Enfin je parle en tant que cinéphile. Je chiale et ris aussi très aisément, mais je m'en contrefous que les gens m'en veuillent pour ça en pleine séance (c'est fait pour ça, ho. C'est toujours mieux que les bâtards qui ne mettent pas leur portable sur vibreur alors qu'on les appelle en plein film).

    Quant au fait d'être hyper émotif... Ben je sais pas si ça va te consoler, mais à choisir entre quelqu'un qui a du mal à retenir ses émotions et quelqu'un qui les cache hyper facilement, je choisirais la personne la plus émotive. Parce qu'au moins elle a l'air plus sincère. :)

    RépondreSupprimer
  7. Moi aussi, les disney me font instantanément chialer. L'intro du roi lion. L'intro de Tarzan. Bouhouhouh.

    Donc.

    I know that feel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais bien comprendre à quoi ça renvoit ! Parce que je sais pas chez toi, mais chez moi, c'est même pas l'appréhension de ce qui va se passer après quoi. Je ne comprends pas, il y a des scènes, des bouts de dialogues ou de chanson auxquels je ne coupe pas... (dernier en date : Let it Go de Frozen qui me fait fondre en larmes dès le début alors que je n'ai même pas vu le film)

      Supprimer
    2. haha idem pour le let it go au ciné mais c'est parce que ce film (et la mélodie de la musique) sonne comme les Disney que j'allais voir au ciné étant gamin ! Etant aussi super nostalgique de cette époque -pourtant si je me rappelle bien de tout y a pas de quoi l'être- ça prend direct à la gorge !

      Supprimer
  8. J'ai beaucoup aimé... forcément, je m'y suis totalement retrouvée !! Et en le lisant en tant que TOI, j'ai adoré !! Je me suis dit : mais elle est géniale, cette fille (oui, j'aime me faire des compliments un peu détournés) ! Ne change pas, surtout !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha c'est très gentil, merci beaucoup !

      Supprimer
  9. Oh mon dieu, comme je me reconnais dans ton bel article... Comme si tu avais pointée du doigt à l'endroit exact de toutce que je ne sais pas exprimer...... Je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule et encore plus de voir qu'on en tire une grande force. :D Bonne soirée ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pense sincèrement que ça peut servir, d'autant plus si tu as une profession créative...
      Parfois j'en ai honte, mais je pense que c'est une sorte de moteur et de source d'inspiration pour moi :)

      Supprimer
  10. bonsoir ma chérie, je crois que tu tiens pas mal de moi question émotivité!!!! Je pense sincèrement qu'il n'y a pas à avoir honte de ce qu'on ressent ce qu'il faut c'est que ne se soit pas un frein pour avancer, c'est tout, et également que cela ne soit pas destructeur pour ta santé. Nous avons trop d'empathie avec les situations où les gens que nous rencontrons la vérité est le juste milieu mais bon !!!! Ton papa.gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon petit Papa <3 Pas de doute, je suis bien ta fille ^^

      Supprimer
  11. J'adore Avatar The last airbender aussi :3 !! En tout cas ce n'est pas une honte d'avoir le coeur pleins de sentiments ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non bien sur :) C'est parfois la façon dont ces sentiments s'expriment ou se manifestent dont j'ai honte ! (crise de larmes, incapacité à expliquer ce que je ressens, empathie, fou-rire, angoisse, etc :/)

      Et Avatar c'est TROP bien ! Meilleure série animée DU MONDE !

      Supprimer
  12. Encore une super note!
    Je pense que retenir nos émotions, c'est ce qu'on nous a inculqué depuis notre plus tendre enfance...C'est juste une "norme" sociale, ne montrer que les sourires (il n'y a qu'à voir dans la rue des gars qui lancent un "mais souris un peu!!" aux femmes...) On a le droit d'être dans ses pensées et de ne pas avoir envie de sourire, merde!
    Je fais un peu partie des gens qui cachent leurs émotions dans certaines situations (croiser une connaissance, faire une soirée), le regard des autres, cet enfoiré... Mais quand ça explose, ça explose! :)
    Chacun est comme il est et c'est tant mieux car ce serait bien triste si tout le monde portait un masque!
    Reste toi même ;)

    RépondreSupprimer
  13. Belle note !
    On ne contrôle pas forcément ça, et je t'assure que le fait de au contraire ne pas exprimer ses émotions n'est pas non plus forcement volontaire, pas toujours un effort pour les cacher. Parfois partager ce qu'on ressent est un travail sur soi... Ca dépends des gens.
    Je tiens à le dire parce que je trouve certains des commentaires blessants : si moi je n'arrive pas à rire aux éclats ou à pleurer devant des gens, ça veut dire que je suis moins vraie ?! Petite anecdote pour témoigner du fait que cacher ses émotions peut être complètement involontaire : quand je regarde un film à côté d'une autre personne, il m'arrive de ne pleurer... que de l'oeil qui n'est pas du côté de cette personne !

    Je ne veux pas dire que c'est plus embettant que de ne pas pouvoir les cacher (probablement, moins vis-à-vis du regard des inconnus). Juste que ce qui est pénible, c'est l'injonction de se conformer à une norme : ne pas être trop émotif, c'est indécent, mais ne pas être trop fermé, sinon tu es probablement hypocrite/faux... En fait, on attend de nous d'être capable de réagir de manière politiquement correcte dans toutes les situations, quelle que soient nos émotions et notre capacité à les gérer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ! Je pense que de toute façon, si tu n'est pas dans le juste milieu, mais dans le "trop" ou le "pas assez", tu le vis pas super bien, ou les gens ne l'acceptent pas très bien.
      On te demandera de "faire un travail sur toi" et d'apprendre soit à te contrôler (chose que je pense sincèrement impossible au sens strict), soit à démontrer. Dans tous les cas, on te demandera de lutter contre ta propre nature. :/ Alors je suis complètement d'accord avec toi sur ce rapport à la norme !

      Supprimer
  14. J'ai trouvé ce strip hyper émouvant et vraiment très joli ! Tu es quelqu'un de très émotif, ce n'est pas très grave tu sais, ça arrive à des gens très bien :)
    Je me suis un peu reconnue à certains moments, notamment pour les Disney... le simple fait de voir le château de la boîte de prod' en introduction me donne envie de pleurer ! Comme tu l'as dit si justement, il peut s'agir de nostalgie. Je sais que moi, j'en suis pleine !

    RépondreSupprimer
  15. Nous sommes comme nous sommes. Le mystère tout le monde ne sait pas le cultiver, comme l'on ne peut pas tout contrôler même le fait aussi d'être très retenu et discrète. Mais chacun son masque, parfois le masque ne cache rien derrière et d'autre fois si... on ne sait jamais t'en qu'on n'a pas vu derrière. Mais tu es comme tu es et être émotive ou rire/pleurer au cinéma n'est pas grave... parfois les gens exagèrent aussi :)

    RépondreSupprimer
  16. Mais, mais, tu parles de moi ou bien ?? Je m'appelle aussi Laëtitia ... Ca doit être le prénom qui fait ça !

    En tous cas, je ne te l'ai jamais dit, mais j'adore tout ce que tu fais, du début à la fin ... Tout m'évoque quelque chose !

    PS : Tu as un merveilleux prénom ;p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci ! <3 (mais comment ça se fait que je ne vois ces commentaires que maintenant ? oO)
      C'est rigolo, parce que littéralement, notre prénom signifique joie/allégresse, et je passe plus de temps à chouiner au final :D
      En tous cas merci beaucoup ! Et désolée pour la réponse plus que tardive.. (mieux vaut tard que jamais dit-on)

      Supprimer
  17. Jean Cocteau avait dit : "Ce qu'on te reproche, cultive le , c'est toi" . A mon avis reste comme tu es, et tant pis si les autres n aiment pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est jolie cette phrase ! ^^Mais pas toujours vraie malheureusement ! Enfin, je pense que les reproches, quand ils sont justifiés et construits doivent amener une réflexion et par la suite, une remise en question.
      Se questionner sur le bien-fondé des reproches c'est pas mal, de temps en temps. Après, je suis d'accord que ça s'applique à l'hypersensibilité, c'est sûr ! :)

      Supprimer
  18. Magnifique !!! Je me suis sentie chez moi !!! Bravo !

    RépondreSupprimer
  19. je te propose de faire une activité artistique... toute cette hypersensibilité s'exprime, se met en forme et rend service au monde ! du coup, tu as trouvé un moyen de les trier, reconnaitre, comprendre, transcender !! moi, c'est la peinture et toute sa sensorialité (hyperesthésie aussi je pense non ??) bonne suite !

    RépondreSupprimer
  20. Je préfère quelqu'un de vrai que quelqu'un qui se cache derrière un masque!
    Cela rend la personne plus humaine, plus authentique!
    T'as pas à t'en vouloir d'être comme ça, au moins, tu te révèles et tu ne refoules pas tes émotions!
    À ce qui parait, les gens qui refoulent leurs motions ne vivent pas longtemps! x)

    RépondreSupprimer
  21. Je suis ton contraire total : je sais masquer mes émotions à la perfection ! Et hélas, ce n'est pas vraiment mieux. Déjà, parce que je passe pour froide à mort. Pour sans cœur aussi parfois. Bon, par contre, je n'arrive pas à faire semblant et si l'émotion est trop violente elle sort dans toute sa splendeur : mais ce sont des émotions telles que le mépris ou le dégoût, je ne suis pas du genre à pleurer. Pourtant il paraît que ça fait du bien parfois !
    Cependant, le reste du temps, le monde pourrait tourner à l'envers que ça ne me ferait ni chaud ni froid.
    Et ce n'est pas franchement mieux que de laisser ses émotions couler à flots ! A nous deux on devrait pouvoir trouver un juste milieu non ? xD

    RépondreSupprimer
  22. Sache que tu n'es pas seule. ;)
    Par contre, je vais quand même au cinéma ^^. Je préfère quelqu'un qui est émotionnel à quelqu'un qui mange bruyamment... Ils ont qu'à pleurer avec moi et na ;)
    ++

    RépondreSupprimer
  23. Non les gens qui ne laissent pas s'échapper leurs émotions ne sont pas plus heureux. Ni plus malheureux. Chacun doit trouver son propre équilibre! C'est comme les extravertis et les introvertis. Toi on te reproche de trop montrer tes émotions, moi on me reproche d'être trop discrète et ne pas les montrer assez. Ce qui fait que longtemps je me suis définie comme insensible alors que pas du tout! Au contraire, je suis hyper-sensible, mais j'interiorise à mort. C'est rare que ça sorte, chez moi, et quand ça sort, c'est que vraiment j'ai trop accumulé. Du coup c'est très très violent (trop violent),et ya quelques années, c'était vraiment pas beau à voir. Depuis, j'ai quand même appris à extérioriser un peu plus, mais après, je ne peux pas non plus me forcer à être ce que je ne suis pas. Et toi non plus. Le plus important c'est de se sentir "bien". Une de mes meilleures amies est comme toi, hyper sensible, au début ça me paniquait complètement de la voir éclater en sanglot pour un seul petit truc, même encore aujourd'hui j'avoue que parfois ça me laisse un peu pantoise, parce que je n'ai pas du tout le même processus. Et si toi tu culpabilise de trop montrer tes émotions, moi je culpabilise de pas le faire assez parce que j'ai peur que les gens me prennent pour une indifférente ou un insensible, ou alors accordent moins d'importance à ce que je ressens qu'à une personne qui pleure plus facilement.

    Bref en fait les émotions c'est juste un bon gros merdier =P Courage va. Si un jour on va au ciné ensemble, je ne t'en voudrais pas du tout de rire ou pleurer. (je t'en voudrais juste si tu commente le film toutes les 3 minutes à haute voix ;) )

    Ca n'a rien à voir avec la maturité. Surtout chez nous, les artistes. ;) Je crois qu'on a tendance à avoir une maturité émotionnelle assez précoce, mais par contre, question maturité émotionnelle, ça suit pas vraiment, on est toujours à fleur de peau. Mais d'une personne à l'autre, c'est différent, toi tu extériorise, moi j'intériorise... Et la maturité ça va être je pense juste d'arriver à gérer un peu mieux ça, mais sans non plus l'annihiler ou se conforter à un modèle qui nous correspond pas. Etre ce que l'on est, mais le vivre plus sereinement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha non t'inquiètes, je suis tellement focalisée sur ce que je vois et ressens quand je regarde quelque chose que je suis pas du genre bavard ^^

      Supprimer
    2. zut je voulais dire qu'on a une maturité "intellectuelle" plus précoce, et que la maturité émotionnelle ne suit pas toujours.

      Supprimer
  24. Je prends les commentaires en cour, mais ton article me fait penser à ma petite femme. Que ça soit une série, un dessin animé, un film, le moindre truc un peu émotif, elle pleure (et elle me fait pleurer en même temps, ma carapace d'homme d'acier en prends un coup à chaque fois). Mais en tout cas, c'est toujours avec autant de poésie que tu traites tout cela et c'est vraiment un plaisir de te lire

    RépondreSupprimer
  25. J'ai regarder il y a peu "La haut", putain je n'en pouvais plus de pleurer !
    Je ne m'en suis pas remise de tout le film.
    :)

    Bref on est ce que l'on est, il n'y a pas de norme à viser.
    Le tout c'est de bien s'accepter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fait partie des films que je n'ai pas pu regarder jusqu'à la fin ! Je n'ai vu que le début, peut être les 20/30 premières minutes, et j'ai déjà beaucoup pleuré. Avec mon neveu, on a regardé les 5 Légendes, son film préféré, j'ai essayé de me retenir de pleurer ça a été horrible. (j'ai adoré le film)

      J'essaye d'accepter cette partie de moi maintenant, je me rends compte que c'est comme ça, que j'aurai
      beau lutter de toutes mes forces, ça sera toujours là (en pire)
      Ce qu'il y a d'handicapant, c'est quand tout ça agit sur ton moral à la longue. Le fait de tout ressentir intensément, c'est parfois un peu douloureux.

      Supprimer
  26. Je te découvre aujourd'hui (grâce à Végéactu). Si tu m'avais vu rire devant mon écran (je suis au bureau, en pause déj', entourée de collègues masculins....). Je t'imagine bien en train de faire manger du caca à quelqu'un qui t'ennerve !!
    Comme toi je suis hyper sensible, et je confirme que ça ne s'arrange pas au fil des années.
    Je considère maintenant que ceux qui ne pleurent pas devant les Disney n'ont tout simplement pas de coeur, je n'ai pas d'autre explication, quand la mère de Bambi meure c'est atrocement triste, donc si tu ne pleures pas c'est que t'as le coeur sec comme un vieux pruneau !
    Merci pour ce chouette moment de rigolade !

    RépondreSupprimer
  27. Tu devrais lire "Trop intelligent pour être heureux" de Jeanne Siaud-Facchin.
    Sinon je pleure au début de Tarzan quand le papa et la maman se sauve du bateau et se regarde dans les yeux. Et je parle pas du bébé gorille T___T

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai lu ce strip j'me suis dit: ooooh on dirai une HP...
      ça va, je ne psychote pas (trop) alors?

      bref, je découvre ce blog, et... je crois que je vais passer ma soirée à tout lire!

      Supprimer
    2. Je ne pense vraiment pas que cela ait quelque chose à voir avec l'intelligence, honnêtement :/
      Je ne suis pas HP, je ne me sens pas plus intelligente qu'un(e) autre à vrai dire. Je suis juste très sensible à beaucoup de choses, j'ai tendance à penser (peut être à tort) que c'est plus une affaire d'empathie. Je ne sais pas.
      Mais vraiment, je reste persuadée que ce n'est en rien une question d'intelligence!

      Supprimer
    3. Tu devrais quand même lire ce bouquin. Les quotients intellectuel et émotionnel sont très liés. Et ce que tu décris dans ton article est vécu par des milliers de gens : hypersensibilité, forte empathie, cerveau qui tourne à plein régime etc. (c'est ce que le livre explique justement). HP ne veut pas dire super intelligent qui comprend et fait tout mieux que tout le monde, c'est plus que tu as ta propre façon de penser, de vivre et de ressentir les choses, souvent à l'extrême.
      Enfin de toute manière tu verras tout de suite en le lisant si tu t'y reconnais ou pas =)

      Supprimer
  28. Ah l'hypersensibilité ! C'est assez problématique, par exemple comment avouer que j'ai pleurer comme une madeleine à la fin des Misérables... J'ai aussi versé pas mal de larmes à Océans, et ce soir je regarde Philadelphia, je prépare les mouchoirs.

    RépondreSupprimer

Lâche ton com' et deviens le roi de la récré !